1. Tendances-culinaires
  2. La galette, reine du mois de janvier
La galette, reine du mois de janvier

La galette, reine du mois de janvier

  • Temps de lecture: 4 min

Comme les rois mages en Galilée qui suivaient l'étoile du berger, un impressionnant cortège de galettes suit L'Épiphanie, fête chrétienne célébrée le 6 janvier en l'honneur de la visite des rois mages à l'enfant Jésus. Mais d'où viennent-elles, ces multiples galettes (frangipane, couronne, aux pommes, chocolatée…) et laquelle choisir dans cet éventail pléthorique ?

La galette, une histoire qui date !

C'est en référence au jour où les Rois Mages, après moult pérégrinations, se présentèrent devant l'enfant Jésus que l'on fête toujours aujourd'hui L'Épiphanie. Déguster le 6 janvier un « gâteau des rois » ou « galette des rois », parfois nommée galette parisienne, est une tradition qui fut déjà attestée au Moyen- age en France et chez nos voisins suisses et belges.

Dès cette époque, on glissait à la table des notables une fève dans un gâteau que l'on partageait. Celui qui la trouvait dans sa part était alors nommé « roi du jour ». Une pratique remontant aux Saturnales antiques, des fêtes romaines où l'on tire la tête couronnée en planquant une fève, une vraie, dans une pâtisserie du banquet.

1001 galettes

Au XIVe siècle déjà, ce gâteau des rois prend différentes formes selon les pays et régions. Aujourd'hui encore, on trouve des galettes feuilletées, fourrées de pâte à base d'amande (la fameuse frangipane), de pommes ou même de chocolat dans les ¾ nord de la France. Vous pensiez que c'était tout ? Non, non, non ! On peut également se régaler avec des brioches parfumées à la fleur d'oranger et ornées de fruits confits, en forme de couronne, sur les pourtours méditerranéens.

Si les recettes sont diverses, c'est la frangipane qui remporte haut la fève la battle des galettes, consommée par environ 75 % des Français, contre 15 % pour la couronne. En témoigne notre sélection à découvrir sans tarder, parce qu'apprendre, ça creuse…

Place à la dégustation, non d'une galette !

Les galettes traditionnelles

Chouchou des palais sucrés, Yann Couvreur apparaît comme un espoir de la pâtisserie française. C'est donc peu dire que sa frangipane -la célèbre galette feuilletée garnie d'une pâte moelleuse à la poudre d'amandes- porte aux pinacles la tradition du goût. De même, chez Thierry Meunier, boulanger de talent, la frangipane est élevée au rang d'œuvre d'art. Deux galettes des rois classiques, mais indétrônables.

Les galettes généreuses

Le souci quand on aime la galette, c'est qu'il n'y en a jamais assez… Mais chez certains pâtissiers, quand y'en a pour un, y'en a pour 12 ! La Maison Alexandre et l'enseigne La Tarte Tropézienne, entre autres, proposent aussi bien des frangipanes en format individuel que des galettes à partager jusqu'à 12 parts. Vous pouvez aussi les manger seul si votre faim n'a pas de limite…

Les galettes originales

Gourmands, variez les plaisirs ! La Pâtisserie des rêves projette les fanas de chocolat dans un songe sucré avec sa Création Gianduja au fourrage cacao puissant, à tester avant qu'il ne soit trop tard… La Maison Dalloyau, créée en 1682, décline aussi une version personnelle et so chic, avec sa galette Dentelle Poire-Caramel. Au menu ? Feuilletage caramélisé, crème amandes-noisettes à la fève de Tonka, éclats de caramel mou à la vanille et poire pochée au caramel. Cerise sur la galette, 5 fèves gagnantes permettent de remporter un bon d'achat d'une valeur de 150 € chez une célèbre marque de bijoux, histoire de se parer comme une reine en 2019.

Deliveroo application

Gardez Deliveroo dans votre poche

Deliveroo iPhone application
Deliveroo Android application