1. Inspiration-culinaire
  2. 10 choses que vous ne savez pas sur le fromage
10 choses que vous ne savez pas sur le fromage

10 choses que vous ne savez pas sur le fromage

Ah le fromage ! LA véritable histoire d'amour française, la passion commune d'un peuple uni face à l'adversité… surtout devant une bonne planche accompagnée de son verre de vin ! Mais avez-vous les connaissances nécessaires pour faire briller le fromage en société ? Voici dix anecdotes utiles pour éviter les trous (comme l'emmental).

1. Le fromage ne contient pas de lactose...

Ou pas tous en tout cas ! En effet, lors de la fabrication du fromage, on élimine grâce au caillage, à l'égouttage et au pressage, le lactosérum (également appelé petit-lait) qui contient le lactose, cette protéine à l'origine d'intolérances. Vous êtes intolérant ? En voilà une bonne nouvelle !

Seuls les fromages frais ne passent pas par la case égouttage et contiennent du lactose. Il en est de même pour le beurre !

2. Les végétariens ne peuvent pas manger tous les fromages

La faute à la présure, un enzyme que l'on retrouve dans l'estomac des jeunes ruminants et qui sert à la coagulation du lait. Mais attention : tous les fromages ne sont pas réalisés avec de la présure d'origine animale. Elle peut aussi provenir de végétaux ou de champignons. Il faut donc regarder attentivement l'emballage pour s'en assurer !

3. L'invention du fromage remonte à la Préhistoire

Si le fromage a toujours fait partie de nos vies, difficile de savoir précisément à quand remonte sa création. Néanmoins, il a été démontré en 2012 que les hommes du Néolithique fabriquaient des récipients troués, contenant des résidus de lactose, qui permettaient au petit-lait de s'égoutter. La faisselle (le moule, pas le fromage frais) était née !

4. Le Vieux Boulogne est le fromage qui sent le plus

En 2004, des scientifiques anglais ont utilisé un robot pour classer les fromages français selon leur degré de puanteur (eh oui, soyons honnêtes, il n'y a pas d'autre mot). Si le Maroilles, l'Époisses ou encore le camembert ont obtenu des places d'honneur, c'est le nordiste Vieux Boulogne qui a gagné le gros lot. Il faut dire qu'avec deux mois d'affinage, il avait mis toutes les chances de son côté.

5. Le fromage est réellement addictif

Beaucoup de caséophiles déclarent que leur amour du fromage relève de l'addiction, qu'ils sont drogués au comté ou encore au brie de Meaux. Que les sceptiques cessent de douter, car il a été prouvé en 2015 que le fromage, comme le tabac et l'alcool, était hautement addictif à cause de la casomorphine, qui joue un rôle dans le fameux circuit de la récompense.

6. Il existe plus de 1200 variétés de fromage

Le Général de Gaulle s'était plaint de ne pouvoir diriger un pays où il existe 258 variétés de fromage (ou 365 selon les sources). Eh bien Charles avait joué petit bras, car le très sérieux Centre national interprofessionnel de l'économie laitière en a dénombré pas moins de 1200 en 2015. Un conseil : pour la dégustation, il va falloir poser quelques jours de congés.

7. La Vache qui rit est le fromage le plus vendu dans le monde

Quand on vous dit patrimoine gastronomique français, vous pensiez tomme de Savoie, Fourme d'Ambert, Cantal ? Point du tout : c'est la fameuse vache rouge à la boucle d'oreille qui tire son épingle du jeu au classement des fromages les plus consommés dans le monde, avec près de 4 milliards de portions mangées chaque année. La vache (elle était trop facile).

8. La France n'est pas le premier producteur de fromage au monde

On met les pieds dans le plat : malgré ses 1200 variétés de fromage, la France n'est plus le premier producteur de fromage en volume dans le monde. Nos voisins allemands nous sont passés devant il y a quelques années. Après Séville 82, voilà une autre défaite amère. Pour vous consoler, sachez qu'ils sont également les premiers importateurs de fromage français.

9. Il n'y a pas de trous dans le gruyère

Pas la peine de se lancer dans une crise diplomatique avec nos amis suisses qui revendiquent la paternité du fromage à trous. Et ce n'est pas de gruyère dont nous parlons, mais d'emmental : lors de l'affinage, les meules sont conservées dans une cave à 25°C, permettant aux bactéries de libérer du gaz carbonique, ce qui forme ces immenses trous dans la pâte.

10. La collection d'étiquettes de fromage s'appelle la tyrosémiophilie

Un peu de vocabulaire avant de clore cet article : vous connaissiez les philatélistes et les numismates, voici venus les tyrosémiophiles, collectionneurs d'étiquettes de fromage. Il paraitrait que la plus grande collection comprendrait plus de 200.000 étiquettes. La « profession » compte également des microtyrosémiophiles, qui collectionnent les étiquettes de portion de fromage. Il faut de tout pour faire un monde… et on ne va pas en faire tout un fromage !

Deliveroo application

Gardez Deliveroo dans votre poche

Deliveroo iPhone application
Deliveroo Android application